Petit bonheur deviendra grand.

Il y a des journées comme ça qui, parfois, nous pompent toute notre énergie. Celle d’hier a été une de celles-là!

On se lève après 9h de sommeil en ayant l’impression de ne pas avoir fermé l’œil de la nuit. À peine arrivé au boulot, une mauvaise nouvelle et beaucoup de travail en perspective…de quoi démoraliser le plus endurci!

Mais le plus dur reste à venir! Un projet sur lequel on travaille depuis quelques temps ne reçoit pas l’approbation souhaitée des instances supérieures…dure journée je vous dis! Hein boss!

Alors, sur l’heure du lunch, on se dit…tiens, j’irais bien faire un tour en nature en sortant du bureau cet après-midi!

Mais le moment venu, quand vient le temps de démarrer la voiture et de prendre le chemin des bois, une hésitation…on tourne la clé de contact et on s’apprête à rentrer à la maison, éreinté. Puis là, tout à coup, on se donne un coup de pied dans le derrière et on décide que bah!, on va y aller quand même.

Eh bien croyez-moi, c’était la meilleure décision de la journée. Je suis partie à reculons vers les bois mais j’en suis revenue en sifflant!

C’est que j’y ai fait de bien belles rencontres.

Partie avec le secret espoir (déçu) que les premières morilles pointeraient leur nez, je suis revenue avec un panier de têtes de violon

Têtes de violon

Têtes de violon

et, oh bonheur!, du gingembre sauvage.

Gingembre sauvage

Gingembre sauvage

Gingembre sauvage

Gingembre sauvage

C’était ma première rencontre avec cette plante discrète. Il y a de ces coïncidences troublantes parfois. La veille, j’avais découvert l’émission Coureurs des bois, une très belle émission animée par Gérald Le Gal et sa fille Ariane. Idéale pour celui qui cherche à se rapprocher de la nature. L’épisode que j’avais visionné parlait de l’ail des bois et de gingembre sauvage.

Le petit plus de cette émission, c’est qu’à la fin de leur cueillette, Gérald et Ariane nous livrent une ou deux recettes pour utiliser les plantes sauvages.

Me voilà, figée devant ce joyau, me disant que ,non, ça ne peut pas être ça! Ce serait trop beau! J’en ai prélevé un petit bout et c’est là que j’ai commencé à sourire. Cette odeur de gingembre reconnaissable entre toutes! Je regrette vraiment que la technologie, pourtant si avancée, ne me permette pas d’intégrer les odeurs à cet article parce que là, vous comprendriez mieux!

Et me voilà avec mes trésors, de retour vers la maison, souriant bêtement seule dans ma voiture. Et surtout pensant aux délicieuses recettes que je vais concocter.

On se retrouve plus tard pour que je vous explique ça.

Ah oui, encore une chose…boss, si tu passes par ici, j’aimerais te dire que j’espère que ta journée d’hier s’est aussi terminée par un petit bonheur!

À bientôt.

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :