Tajine de bœuf aux carottes

24 novembre 2013

OUPPSSS … ma Belle-Mère débarque ! Rassurez-vous, ce n’est pas vrai (heureusement pour mon moi!)! C’est tout simplement le thème de ce mois pour le partage de recettes sur Culinoversions.

Comme vous l’aurez compris, entre ma belle-mère et moi ce n’est pas vraiment l’amour fou. Non pas qu’elle soit méchante, au contraire, mais on a bien du mal à se comprendre. Il faut dire que nous parlons deux langues totalement différentes (elle, berbère, et moi français) mais aussi que nos manières d’aborder les choses sont souvent diamétralement opposées. Il faut dire à sa décharge qu’elle est le chef d’une famille de 7 personnes qui ne l’aident pas vraiment, ni financièrement, ni psychologiquement. Elle qui a horreur de la chicane est toujours occupée à devoir régler des conflits. Mais la chose qui nous sépare le plus, c’est que son fils et moi avons choisi de ne pas nous marier pour l’instant, ce qui est normal puisque, présentement, lui vit au Maroc et moi au Canada et on ne se voit qu’un mois par année. Et si elle l’accepte en privé, c’est une chose bien différente en public.

Malgré notre différence, elle veut m’apprendre la cuisine! Ce qu’elle n’a pas encore réalisé, c’est que mon répertoire de recettes est au moins aussi épais que le sien 😉  Mais comme je ne veux pas la décevoir, je suis attentive à ses explications et ça lui fait plaisir.

L’autre fois, elle a dit autour d’elle que c’était bien parce que je commençais à apprendre 😀 Elle me fait rire!

Mais donc, pour lui rendre hommage, si jamais il arrivait vraiment qu’elle débarque à la maison, je choisirais de cuisiner un plat qu’elle connait et qu’elle cuisine souvent mais en version poulet : un tajine de bœuf aux carottes.

Tajine boeuf carottes

Ingrédients :

– 300 g de cubes de bœuf
– 1 gros oignon
– 3 pommes de terre
– 3 carottes (colorées pour moi)
– ½ citron confit
– 1 poignée de coriandre fraîche
– 1 c. à c. de paprika
– 1 c. à c. de coriandre moulue
– 1 c. à c. de ras el hanout
– 1 c. à c. de curcuma
– 1 c. à c. de gingembre frais râpé
– 2 gousses d’ail
– 300 ml de bouillon de bœuf (ou plus au besoin)
– Sel, poivre
– Huile d’olive

Préparation :

1. Faites chauffer 2 c. à s. d’huile d’olive à feu vif dans le tajine. Ajouter le bœuf et le faire dorer de chaque côté. Réservez la viande.

2. Baisser le feu sous le tajine. Ajouter un peu d’huile d’olive au besoin et y déposer l’oignon émincé en une couche uniforme.

3. Remettez la viande sur les oignons puis, en deux couches, les pommes de terre coupées en gros quartiers et les carottes. Répartir l’ail, le gingembre, le raz el hanout, le paprika, le curcuma et la coriandre moulue. Saler et poivrer.

4. Arroser avec le bouillon. Disposer sur le dessus la coriandre fraîche et le ½ citron confit. Couvrir et laissez frémir pendant 1h à 1h30 en vérifiant de temps à autre qu’il y ait toujours du liquide dans le tajine.

5. Le tajine se cuisine et se sert habituellement dans le même plat. Chacun mange devant lui à l’aide d’un morceau de pain marocain mais on peut le servir dans des assiettes.

Bon appétit!

Tajine boeuf carottes

Publicités

Cheesecake à la citrouille

29 octobre 2013

Ça fait déjà un bon moment que je n’ai rien posté sur mon blogue mais je suis tombée, il y a peu, sur le site Culinoversions qui propose de participer à un partage de recettes. Pas de concours ici mais juste le plaisir de partager!

J’aime ça!

Le thème de ce mois, cheesecake.

Comme entre-temps, j’ai été avec ma fille aînée au salon du livre, j’en ai profité pour me faire plaisir avec un petit livre sympa : Complètement Cheesecake d’Andréa Jourdan.

Pour ma participation de ce mois-ci, j’ai donc choisi de réaliser une recette tirée de ce livre : Cheesecake à la citrouille et à la guimauve.

Cheesecake à la citrouille

Cheesecake à la citrouille

Voici la recette telle qu’elle était dans le livre

Ingrédients :

Pour le fond

– 175 g de biscuits petit-beurre écrasés
– 1 c. à c. de piment de la Jamaïque
– 125 g de beurre fondu

Pour le cheesecake

– 675 g de fromage à la crème
– 200 g de sucre
– 100 g de cassonade
– 450 g de purée de citrouille (maison pour moi)
– 1 c. à c. de cannelle moulue
– 1 c. à c. de muscade moulue
– 1 c. à c.de gingembre moulu
– 250 ml de crème fraîche
– 250 ml de crème à fouetter 35 %
– 5 œufs + 2 blancs d’œufs
– 1 c. à c. de vanille
– 175 g de guimauves miniatures
– 2 c. à s. de sucre glace

Préparation :

1. Préchauffer le four à 180°C.

2. Au robot culinaire, mélanger les biscuits, le piment de Jamaïque et le beurre fondu. Presser le mélange dans un moule à fond amovible de 25 cm. Réfrigérer.

3. Fouetter le fromage à la crème avec le sucre, la cassonade, la purée de citrouille, les épices et la crème fraîche. Ajouter les œufs un par un.

4. Dans un autre bol, battre les blancs d’œufs en neige jusqu’à ce qu’ils forment des pics. Ajouter délicatement à la préparation. Verser dans le moule et cuire au four 25 minutes,

5. Entre-temps, dans un bol, fouetter la crème 35 % avec la vanille jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. À la cuillère, incorporer les guimauves.

6. Retirer le gâteau du four et couvrir de la préparation à la guimauve. Remettre au four 40 minutes. Retirer du four et laisser refroidir complètement. Réfrigérer 8 heures.

7. Saupoudrer de sucre glace et servir.

Remarques :

– J’ai eu beaucoup trop de mélange au fromage pour le moule.

– Il faudrait laisser le gâteau plus longtemps dans le four avant de mettre le mélange à la guimauve. Le dessus du gâteau était encore très mou et ne supportait pas le poids du mélange.

Verdict : la présentation ne ressemblait pas trop à la photo du livre mais pour le goût, c’est un vrai régal.

Des réserves pour l’hiver…orties en poudre.

14 mai 2013

Revoilà ma saison préférée, le printemps (même pas vrai, je les aime toutes….ben l’hiver c’est moins évident!). C’est le temps des nouvelles pousses, d’un regain d’énergie et déjà le temps de penser aux provisions des plantes sauvages qui, très vite ne seront plus disponibles car leur saison sera terminée.

Bon, c’est vrai que pour les orties, on a le temps puisque même si les jeunes pousses sont les meilleures, les plantes sont bonnes toute la saison si on se contente de ne cueillir que les têtes.

J’avais déjà posté une recette à base d’orties, une délicieuse quiche, mais si l’hiver, ici, ne se prête pas à la cueillette des plantes, il est assez long pour nous donner du temps pour fouiner sur le web et faire le plein d’idées pour les beaux jours. Cette fois, je voulais trouver une façon d’avoir des orties disponibles toute l’année mais sans encombrer le congélateur. Je voulais aussi une idée pour pouvoir éventuellement emporter ma cueillette ailleurs…pour la santé de certains qui en ont besoin.

Je me suis donc tournée vers le séchage puisque j’ai le matériel pour mener l’opération à bien.

Voici donc la technique super simple que j’ai mis en oeuvre pour réaliser de la poudre d’orties.

D’abord, aller cueillir de belles orties …ne pas oublier les gants! Les préparer en ne gardant que les feuilles et nettoyer celles-ci à l’eau. Les sécher le plus possible…personnellement je les ai passées dans l’essoreuse à salade.

Orties groupe

Orties

Les disposer dans le déshydrateur et mettre en route sur 35°C pendant 2h30 ou jusqu’à ce que les feuilles soient tout à fait sèches et craquantes.

Ortie séchage

Ortie séchage

Utiliser un mixer pour broyer les feuilles séchées très finement.

Pour ceux qui ne possèdent pas de déshydrateur ni de mixer, pas de problème. On peut utiliser le four conventionnel à température très basse pour le séchage et, pour le broyage, un pilon, ou même frotter les feuilles dans ses mains.

Et voilà, on a de la poudre d’orties.

Poudre orties

Poudre orties

Bon, pour les recettes qui vont avec ça, il va falloir me laisser le temps de faire des tests. mais je vous reviens avec ça dès que possible.

Bonne balade et amusez-vous bien!

Salade espagnole au thon…souvenir, souvenir…

12 mai 2013

Je me rappelle, quand j’étais plus jeune (a long time ago!) je mangeais parfois pour le lunch des conserves de thon, façon salade espagnole. J’adorais ça mais, vu le prix de ce genre de produit chez nous (2,49$ pour une boîte de 170 g), j’avais résolu de m’en passer.

Mais l’autre jour, mon envie a été trop forte et j’en ai acheté une. Je l’ai bien sûr mangée mais j’ai pris la précaution de garder la boîte et j’ai consulté les ingrédients. Simple comme bonjour!!

Salade espagnole 1

J’ai tenté de reproduire la recette et, ma foi, c’était une belle réussite!! Pour remplacer les ingrédients de la vinaigrette (vinaigre, sucre), j’ai utilisé un nouveau produit que j’ai trouvé récemment: de l’assaisonnement pour sushis.

Salade espagnole 2

Voici donc la recette de la salade espagnole au thon.

Salade espagnole

Ingrédients:

1/2 boîte de haricots noirs ou rouges bien rincés et égouttés
1/2 boîte de maïs en grains égoutté
1/2 oignon haché finement
1/2 poivron rouge coupé finement
1 boîte de thon égoutté
4 c.à s d’huile d’olive
3 c.à s d’assaisonnement pour sushis
sel et poivre
1 pincée de paprika
2 pincée d’acide citrique

Préparation:

1. Mélanger tous les ingrédients dans un saladier.

2. Laisser reposer quelques minutes ou mieux une heure et servir.

Bon appétit!

Quand les enfants ne mangent pas les fruits…Bavarois récup.

20 avril 2013

Me voilà de retour après une assez longue absence. Ce n’est pas vraiment que je n’ai plus joué dans ma cuisine mais j’ai toujours tellement de projets sur la table que le temps me manque parfois pour coucher les recettes sur mon blogue.

Mais aujourd’hui (oh bonheur!) j’étais seule à la maison pour la journée. J’ai donc, comme d’habitude fait plein de petites choses: j’ai cuit du pain, bricolé un support pour les bobines de fils, mis en route un tajine pour le souper, et ce matin, j’avais été faire l’épicerie. Sur ma liste, il y avait des fruits. Moi j’ai cru de bonne foi qu’il n’y en avait plus du tout; j’ai donc acheté des fruits. Mais en allant les mettre dans leur panier, j’y ai découvert 8 kiwis qui commençaient à trouver le temps long. Et pourtant, vous devriez entendre mes filles…..t’achètes jamais de kiwis, nous on aime ça! Une chance!

Mais bon, j’ai eu pitié de ces pauvres kiwis tous fripés. Comme j’avais acheté des bananes à 50% (une bonne quantité), je me suis dit que je pourrais faire un truc(!) pour utiliser tout ça. Fouille, fouille, recherche et compagnie et voilà que l’idée me percute! Un bavarois! La seule façon qu’on ne voit plus la forme affreuse de ces kiwis.

Tout ça est bien beau mais rien pour faire le biscuit du fond. Pas grave, il reste quelques biscuits aux amandes que les filles ne mangeront sûrement pas et une bonne quantité de chapelure, relief d’un essai (malheureux) de réalisation de sandwiches de ma plus jeune.

Comme c’est une recette récup, je vous renvoie à ma recette de bavarois aux fruits rouges (ici) pour la recette de base. Il suffit de remplacer les fruits rouges par les kiwis ou les bananes. Mais je vais quand même vous donner la recette de la ganache au chocolat qui est une tuerie et d’une simplicité enfantine à faire.

Alors voilà le bavarois banane-kiwis

Bavarois banane-kiwi

Bavarois banane-kiwi

Lire le reste de cette entrée »