Archive for the ‘Cuisine sauvage’ Category

Des réserves pour l’hiver…orties en poudre.

14 mai 2013

Revoilà ma saison préférée, le printemps (même pas vrai, je les aime toutes….ben l’hiver c’est moins évident!). C’est le temps des nouvelles pousses, d’un regain d’énergie et déjà le temps de penser aux provisions des plantes sauvages qui, très vite ne seront plus disponibles car leur saison sera terminée.

Bon, c’est vrai que pour les orties, on a le temps puisque même si les jeunes pousses sont les meilleures, les plantes sont bonnes toute la saison si on se contente de ne cueillir que les têtes.

J’avais déjà posté une recette à base d’orties, une délicieuse quiche, mais si l’hiver, ici, ne se prête pas à la cueillette des plantes, il est assez long pour nous donner du temps pour fouiner sur le web et faire le plein d’idées pour les beaux jours. Cette fois, je voulais trouver une façon d’avoir des orties disponibles toute l’année mais sans encombrer le congélateur. Je voulais aussi une idée pour pouvoir éventuellement emporter ma cueillette ailleurs…pour la santé de certains qui en ont besoin.

Je me suis donc tournée vers le séchage puisque j’ai le matériel pour mener l’opération à bien.

Voici donc la technique super simple que j’ai mis en oeuvre pour réaliser de la poudre d’orties.

D’abord, aller cueillir de belles orties …ne pas oublier les gants! Les préparer en ne gardant que les feuilles et nettoyer celles-ci à l’eau. Les sécher le plus possible…personnellement je les ai passées dans l’essoreuse à salade.

Orties groupe

Orties

Les disposer dans le déshydrateur et mettre en route sur 35°C pendant 2h30 ou jusqu’à ce que les feuilles soient tout à fait sèches et craquantes.

Ortie séchage

Ortie séchage

Utiliser un mixer pour broyer les feuilles séchées très finement.

Pour ceux qui ne possèdent pas de déshydrateur ni de mixer, pas de problème. On peut utiliser le four conventionnel à température très basse pour le séchage et, pour le broyage, un pilon, ou même frotter les feuilles dans ses mains.

Et voilà, on a de la poudre d’orties.

Poudre orties

Poudre orties

Bon, pour les recettes qui vont avec ça, il va falloir me laisser le temps de faire des tests. mais je vous reviens avec ça dès que possible.

Bonne balade et amusez-vous bien!

Quiche aux orties…Ça pique! Mais ça fait du bien…et c’est très bon!

17 septembre 2011

Me revoilà avec mes préparations aux plantes sauvages. Cette fois, j’ai cuisiné les orties…denrée rare ici à Sherbrooke.

Je me souviens qu’en Belgique, elles envahissaient tout, mais ici dans mon coin de pays, j’ai eu beaucoup de difficulté à en trouver . Mais mes longues marches et ma patience ont enfin été récompensées et j’en ai trouvé!

Normalement, on les cueille au printemps mais comme elles poussent le long de la piste cyclable et qu’elles sont fauchées régulièrement, les nouvelles pousses sont très satisfaisantes pour la cuisine.

Quelques mots concernant les propriétés de l’ortie.

D’abord, si l’ortie pique, c’est à cause de l’acide formique qu’elle contient qui produit les désagréables sensations de démangeaisons et de brûlure.

L’ortie est riche en fer, en magnésium, ainsi qu’en vitamines C et A, en sels minéraux et en oligo-éléments. C’est un excellent dépuratif qui régénère les fonctions essentielles du corps.

La valeur énergétique de l’ortie est de 57 calories au 100 grammes. Elle contient 5.50 g de protéines, 0.70 g de lipides et 7.10 g de glucides.

Maintenant que nous sommes un peu moins ignorants concernant cette précieuse plante sauvage, passons à table avec une quiche aux orties.

Quiche orties

Quiche orties

(more…)

Confiture de raisins sauvages

11 septembre 2011

Me revoilà avec une nouvelle recette…d’automne cette fois puisque c’est la saison…je reviendrai avec les recettes d’été plus tard…promis!

Lors de mes ballades d’été, j’ai souvent cueilli des feuilles de vignes que j’ai congelées pour diverses utilisations dont je vous parlerai plus tard.

J’ai eu la chance de croiser quelques vignes qui portaient de belles grappes de raisins. J’ai attendu avec impatience le temps de la cueillette. Le temps est enfin arrivé et la semaine dernière, j’ai rempli mon panier avec 3 kg de ces petites merveilles.

Raisins sauvages

Raisins sauvages

(more…)

Cuisine sauvage pleine d’arômes

7 mai 2011

Le printemps arrive enfin, j’entends les bernaches qui remontent au nord.

Comme promis, me voici avec une recette qui met à l’honneur les trésors de ma cueillette d’hier, têtes de violon et gingembre sauvage.

J’avais en réserve un beau filet de truite saumonée qui ne demandait qu’à se faire dorloter. Après une période de cogitation intense destinée à allier cette belle truite avec le gingembre parfumé, j’ai opté pour gingembre, miel et mandarine confite.

J’avais un peu peur de la touche sucrée avec le poisson, n’ayant jamais expérimenté ce mariage mais je peux vous dire que je ne fus pas déçue…tout un poème en bouche!

Voici donc, la délicieuse truite au miel, gingembre et mandarine confite

Truite gingembre sauvage mandarine

Truite gingembre sauvage mandarine

(more…)