Archive for the ‘Viandes’ Category

Des parents géniaux, un nouveau jouet…beaucoup de plaisir!

3 juin 2012

J’ai vraiment beaucoup de chance d’avoir des parents aussi géniaux! J’avais vu une publicité pour un fumoir électrique et j’avais planifié de l’acheter puisque le prix me semblait assez raisonnable. Il faut vous dire que je ne dépense pas grand chose en sorties, restaurants, cinéma et autres loisirs, aussi je trouvais bien de m’offrir ce cadeau.

Malheureusement, des problèmes de sortie d’égouts m’ont coûté deux visites de plombier, soit l’équivalent de 1000 $.

Adieu fumoir donc!!!

Et c’est là qu’interviennent les sauveurs…mon anniversaire tombant en juillet, ils ont choisi de devancer la date pour m’offrir mon cadeau maintenant. Génial! Great! Incredible!

Le voici le fameux fumoir tant convoité.

Fumoir

Fumoir

Il est bien évident que je n’ai pas pu attendre pour le tester et pour cela j’ai choisi de commencer avec un poulet fumé et du bacon. Le bacon demandant quelques jours de marinade, je vais vous livrer ici mon expérience avec le poulet.

(more…)

Rfissa au poulet et aux lentilles

18 février 2012

Comme vous l’avez sans doute remarqué, j’ai un peu délaissé mon blog de cuisine ces derniers temps. mais cela ne veut pas dire que je n’ai pas cuisiné…au contraire!

Une des raisons première à mon silence c’est que les dernières vacances de Noel, je les ai enfin passées avec mon petit prince berbère. Nous avons passé seulement dix jours ensemble mais ils furent riches en émotions après 4 ans d’attente. Riches en émotions aussi car dès le deuxième jour, nous fûmes réveillés en pleine nuit par le décès du locataire du rez-de-chaussée. J’ai donc assisté à la levée du corps et à son départ pour la mosquée.

Mais la joie est vite revenue dans la maison puisque ma belle-soeur a accouché d’une petite fille dans la nuit du 24 décembre. Eh oui, une vie s’en va, une autre arrive!

Mais après, ce fût la folie parce qu’à la suite d’une naissance, on reçoit la famille durant 7 jours. Et durant ces 7 jours, on a mangé une seule chose….du rfissa!

Le rfissa est fait à partir de rghaif (ou msemen) que l’on déchire à la main dans un grand plat pour ensuite le recouvrir d’un poulet aux lentilles et oignons et du bouillon de cuisson. Le rghaif est une sorte feuilleté marocain que l’on mange nature mais que l’on peut aussi farcir. Pour cette recette, la famille utilise la pâte à rghaif mais sans faire le pliage traditionnel. Je vous reviendrai avec la recette des rghaifs traditionnels plus tard.

J’avais déjà tenté de réaliser des rghaifs une seule fois à la maison mais je peux vous dire que maintenant, je pourrais vous en faire les yeux fermés puisqu’étant la femme du fils aîné, je me suis fait un devoir d’être à la préparation des rghaifs et plus précisément à leur mise en forme. J’y ai passé une journée entière!

Je vous parlerai plus tard d’autres recettes que j’ai goûtées là-bas mais pour l’heure, allons-y pour le rfissa! Armez-vous de patience! mais le résultat en vaut la peine!

Ah oui, il faut aussi que je vous dise que le rfissa se sert dans un grand plat au milieu de la table et que chacun se sert avec les doigts. Délicieux, et oh combien relaxant d’être débarrassé des conventions occidentales pour un temps! Inquiétez-vous pas Pops et nanou, je sais encore comment manger avec des ustensiles! 😉

Allons-y, on fait du rfissa!

Rfissa

Rfissa

Ingrédients :

– 1 poulet coupé en morceaux
– 3 c. à s. d’huile d’olive
– 500 g d’oignons émincés
– 150 g de lentilles
– 2 c. à s. de graines de fenugrec
– 1 c. a c. de gingembre
– Sel
– 1/2 c.à c. de safran
– 1 c. à c. de curcuma
– 1/2 c. à c. de poivre
– 2 c. à c. de ras el hanout
– 1 noisette de beurre salé (ou de smen si possible)

Pâte

– 250 g de farine
– 250 g de semoule de blé fine
– 1 verre d’huile
– eau tiède

Préparation :

1. Mettre la farine, la semoule et le sel dans un grand plat. Mélanger le tout. Ajouter de l’eau en pétrissant. La pâte est à bonne consistance quand elle n’est ni trop molle ni trop ferme mais un peu rugueuse. Formez une grosse boule et la laisser de côté recouverte d’un linge à vaiselle.

2. Dans une cocotte, mettre l »huile d’olive à chauffer. Y placer les morceaux de poulet, saler, poivrer et ajoutez le curcuma.

3. Mettez la cocotte à feu doux en surveillant que ça ne brûle pas, retournez les morceaux de poulet régulièrement.

4. Émincer les oignons.

5. Une fois que les morceaux de poulet commencent à dorer, ajouter les oignons, les lentilles, environ 1.5 l d’eau et les épices. Fermer la cocotte et laisser cuire doucement sur feu doux.

6. Huiler les mains et faire des petites boules d’environ 4 cm de diamètre avec la pâte. Les disposer sur un plateau huilé.

7. Prendre une petite boule et l’étaler finement à la main sur une surface huilée pour qu’elle soit presque transparente. Répéter l’opération pour toutes les boules.

Rghaif

Rghaif

8. Faire chauffer une crêpière sans matière grasse, prendre un rond de pâte et le poser sur la poêle chaude. Faire cuire un côté et quand la pâte n’est plus crue au dessus, la retourner pour quelques secondes. Réserver entre deux linges à vaiselle. Faire la même chose pour toute la pâte. Il existe une méthode plus rapide que j’ai apprise des femmes là-bas pour cuire plus de pâte en même temps (voir note plus bas).

9. Au fur et à mesure de la cuisson, découper les pâtes cuites en petits morceaux avec les mains (attention, c’est chaud!) et les disposer dans le plat de service.

Rghaif

Rghaif

10. Quand le poulet est cuit, enlever la cocotte du feu, ajouter la noisette de beurre salé.

11. Ajouter les morceaux de poulet avec les oignons et les lentilles par-dessus les pâtes et verser le bouillon sur le tout.

12. Servir aussitôt.

Note : pour cuire plus de pâtes en même temps, il faut prendre une boule de pâte et l’aplatir un peu puis huiler le dessus et le saupoudrer de semoule fine. Ajouter ensuite une autre boule aplatie par-dessus et répéter le même processus pour avoir trois couches superposées. Reprendre alors la même méthode que celle décrite au point 7 mais le résultat sera moins transparent. Cuire de la même manière. Avant de déchirer la pâte avec les doigts, séparer les différentes couches qui devraient se détacher facilement l’une de l’autre.

Poulet Éphémère au sureau

13 novembre 2011

Certains d’entre vous m’ont demandé où j’allais chercher mes idées de recettes. Je n’ai pas la prétention d’être créative à chaque fois (parfois, l’inspiration vient d’ailleurs) mais il est des situations où la recette s’impose d’elle-même, ou bien c’est tout simplement un concours de circonstances.

En voici un exemple :

Ce samedi après-midi, je cherchais une idée de recette de poulet pour le dîner du lendemain. J’aime bien préparer une recette à l’avance pour le dimanche…je n’ai plus qu’à la réchauffer, finir la sauce et le tour est joué. Ça me laisse un peu plus de temps pour d’autres choses.

Donc, je cherchais une recette! J’avais en mains des cuisses de poulet et c’est tout… Alors, comme bien souvent, j’ouvre le réfrigérateur pour voir ce qui pourrait faire l’affaire. Dans la porte, je repère une bouteille de bière aux 3/4 pleine (une que les ados ont ramenée d’une soirée et qui sommeille dans mon réfrigérateur depuis!)

Je questionne pour savoir s’ils comptent la boire ou la garder jusqu’à la fin du monde…on me dit qu’elle ne doit plus être très bonne. On goûte…effectivement, elle est plate comme la Montérégie. 🙂

Donc, on peut dire adieu à la bière. Ils sont fous eux-autres!!! Jeter de la bière! Et pas n’importe quelle bière, c’est de l’Éphémère au cassis!

unibroue-ephemere-cassis

unibroue-ephemere-cassis

Pour ceux qui ,comme moi n’y connaissent rien en bière, c’est une bière saisonnière au puissant parfum de cassis, effluves d’agrumes, léger bouquet floral. Acidité rafraichissante, légèrement sucrée, riche saveur de cassis, raisins frais et thé vert. (www.bieresduquebec.ca).

Cette bière est brassée par Unibroue, ancienne microbrasserie d’André Dion et de Serge Racine, qui ont commencé à brasser en 1990 à Lennoxville, ville où j’habite (oups, pardon…arrondissement où j’habite!) pour s’associer avec un brasseur belge spécialisé dans la fabrication de bière sur lie en 1992. Si vous voulez savoir comment cette microbrasserie est devenue grande et comment elle est maintenant aux mains des japonais, allez voir ici. 🙂

Je ne la connaissais pas cette bière mais quand j’ai ouvert la bouteille pour le test de fraîcheur, j’ai senti…une très bonne odeur de cassis. Plate peut-être mais pas perdue pour tout le monde! Cela m’a tout de suite inspiré….J’ai pensé à ma confiture de sureau qui pourrait très bien remplacer une confiture de cassis dans la sauce et aussi à ces petites merveilles que sont mes baies de sureau séchées (Je ne vous en avais pas parlé?…un jour je le ferai!).

Voilà pour la base…alors allons-y pour le poulet éphémère au sureau.

Poulet Éphémère

Poulet Éphémère

Ingrédients

– 3 cuisses de poulet
– 300 ml d’Éphémère au cassis
– 1 oignon
– 1 feuille de laurier
– 1/4 c. à c. de thym frais ciselé
– 2 c. à s. de baies de sureau séchées
– 1 grosse c. à s. de confiture de sureau
– Huile d’olive
– 1 c. à s. de farine
– 1 c. à c. de beurre

Préparation

1. Faire dorer le poulet dans un fond d’huile. Réserver.

2. Dans la même poêle, ajouter les oignons émincés et les faire blondir. Remettre le poulet sur les oignons. Saler, poivrer et ajouter les épices. Verser la bière par dessus ainsi que la confiture de sureau. Saupoudrer avec les baies de sureau séchées. Laisser mijoter à feu doux pendant 30 minutes à 1 heure.

3. Pendant ce temps, mélanger intimement la farine avec le beurre.

4. À la fin de la cuisson, ôter le poulet de la poêle et le réserver au chaud. Rectifier l’assaisonnement. Augmenter un peu le feu et ajouter le beurre manié en fouettant pour bien le mélanger. Faire cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe.

5. Servir le poulet nappé de sauce.

Bon appétit!

Tajine de poulet à la citrouille…destructuré?

1 octobre 2011

La Tatin de betteraves rouges et céleri-rave n’étant qu’une expérience, et sans savoir si ce serait mangeable, j’avais prévu de faire un tajine de poulet pour le souper. L’avantage du tajine, c’est que ça prend 15 minutes de préparation pour un résultat sublime et cela nous laisse le temps de vaquer à nos expériences culinaires.

Alors, oui, bon! Mais un tajine de poulet à quelle sauce? À la citrouille bien sûr! C’est que c’est pas mal gros ces petites bêtes-là! Et une fois entamée, il faut bien la cuisiner.

Bon alors pour mon tajine, il faut savoir que je n’ai pas (encore) le plat réglementaire mais je m’en sors avec une bonne vieille cocotte en fonte. Et puis, aussi, il faut savoir que le tajine, traditionnellement, dans les familles, se mange dans le plat commun qui est posé au milieu de la table en utilisant le pouce, l’index et le majeur de la main droite ( la main gauche est considérée comme impure dans les pays musulmans). On peut aussi utiliser un morceau de pain en guise de fourchette. Pas facile je vous assure mais après deux ou trois tentatives, on y arrive. Croyez-moi, quand on a faim, on peut tout réussir! 🙂

La cocotte étant trop haute pour pouvoir procéder à ce rituel et ayant, en voyageant sur le web, beaucoup entendu parler de plats déstructurés, je vais donc ce soir présenter mon tajine sur une assiette mais en lui donnant un air différent.

En route pour le Maroc en passant par le Québec avec ce tajine de poulet à la citrouille

Tajine poulet citrouille

Tajine poulet citrouille

(more…)

Brochettes de boulettes de poulet

31 août 2011

Un dimanche de tempête, restes de l’ouragan Irène qui passe sur la côte, une envie de nous faire plaisir et plein d’idées de recettes à tester.

Les filles ne raffolent pas de cuisses de poulet…c’est plate les petits os à enlever! Alors, c’est parti pour des boulettes et pour une idée sympa, j’en ai fait des brochettes.

Voici donc les brochettes de boulettes de poulet

Brochettes de boulettes de poulet

Brochettes de boulettes de poulet

(more…)